fbpx

janvier 18

Comment devenir anti-fragile sur le web ? | E034

0  comments

Dans cet épisode de Marketing Haute Fréquence, il a été question de l’anti-fragilité sur le web, soit l’importance de ne pas dépendre d’une seule plateforme.

L’importance de la diversification 

-En création de contenu, comme dans beaucoup d’autres domaines, ce n’est pas une bonne idée de tout mettre ses oeufs dans le même panier. Robin et Guillaume ont eu l’idée de parler de ce sujet en voyant ce qui se passe avec Facebook.

-En effet, Facebook mature et c’est pourquoi il faut se renouveler. Cependant, quelles sont les nouvelles avenues? Facebook a beaucoup aidé les deux gars dans leur parcours entrepreneurial. 

Où se retrouver après Facebook?

-Pour Guillaume, Facebook est sa plateforme la plus utilisée dans le day-to-day, particulièrement en raison des groupes Facebook. Cependant, Guillaume ne s’est jamais vraiment servi des réseaux sociaux pour le divertissement.

-Du côté de Robin, c’est la plateforme où il va le plus interagir avec sa communauté, que ce soit sur sa page ou dans des groupes. C’est vraiment son #1 pour la communauté. Cependant, pour consommer du contenu, c’est YouTube.

-Selon les gars, si votre marché est les 40-45 ans est plus, surtout les femmes, c’est vraiment la plateforme pour se retrouver et vendre via la publicité. Par contre, si votre audience n’est pas là, ils se demandent aussi quelles sont les options.

-Avant, Robin avait une relation d’amour avec les réseaux sociaux. Maintenant, beaucoup moins, car le web est très centralisé. « Ce n’est pas chez vous ». Nous avons eu un bel exemple avec ce qui s’est passé avec Donald Trump.

Le format avant la plateforme

-Guillaume aussi se pose des questions. Cependant, si on crée des expériences exceptionnelles, le bouche-à-oreille et le référencement feront le travail. C’est cependant plus une philosophie qu’une stratégie. Pour Guillaume, il prend soin et veut continuer de prendre soin de sa liste courriel en leur offrant de la valeur pour en faire des ambassadeurs. 

-Robin se dit qu’en tant que créateur de contenu, plutôt que de parler de la plateforme, il faudrait plutôt parler du format de contenu. Dans son exemple, il parle d’une cliente qui utilise surtout les LIVE. Plutôt que d’investir dans une plateforme, elle devrait apprendre à communiquer d’une nouvelle façon via des vidéos de quelques minutes ou même 15 secondes.

-Guillaume aime beaucoup cette idée. De son côté, il n’aime pas les LIVE, mais il adore les rencontres Zoom avec 20-25 personnes, car il peut voir les gens. Il fait ça depuis des années et il aime ça, donc, il pourrait l’utiliser davantage. L’application Clubhouse pourrait être une option. C’est un nouveau réseau social que Robin a à l’oeil. 

-Il y a quelques années, pratiquement tout était centralisé sur Facebook, mais de plus en plus, les gens se dispersent. C’est pourquoi il faut penser à toucher des grappes (des petits groupes) plutôt que des segments. L’expérience qu’ils vivront par la suite sera transmise grâce au bouche-à-oreille. 

-C’est ce qui peut arriver en créant un cercle, une communauté à l’extérieur des plateformes. Il faut devenir « anti-fragile », soit créer des connexions solides, fiables et riches dans le temps qui sont indépendantes des plateformes.

Pour communiquer avec nous:

marketinghautefrequence.com

Merci de nous écouter. Au plaisir de vous retrouver la semaine prochaine pour un autre épisode de Marketing Haute Fréquence!


ÉTIQUETTES


Comment devenir anti-fragile sur le web ?, Marketing Haute-Fréquence, podcast


Podcasts connexes

4 livres qui ont changé nos paradigmes sur : notre fréquence | E061
La structure derrière le prochain lancement de la Coalition Méta  | E060
{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}