fbpx

septembre 20

Développer sa vision d’un monde | E069

0  comments

Pour ce 69e épisode de Marketing Haute Fréquence, il a été question de développer sa vision d’un monde.

Retour sur la dernière semaine

-Les gars sont maintenant à 10 000 téléchargements sur le podcast. Ils sont heureux de leurs résultats. Ce ne sont pas les mêmes chiffres que sur les réseaux sociaux, mais c’est une audience de qualité. 

-Guillaume et Robin sont aussi contents de leur progression depuis le tout début du lancement. Ils ont du plaisir et ils aiment leur rendez-vous hebdomadaire. 

-Actuellement, Guillaume tente de trouver sa ligne éditoriale pour son livre alors que Robin travaille fort sur les premiers épisodes de la série Méli Rénove. 

Comment développer sa vision?

-Dans cet épisode, les gars voulaient revenir sur c’est quoi développer sa vision d’un monde. Ça peut être en lien avec une passion comme une collection, la psychologie de l’influence, la puissance féminine, la vidéo et plus encore.

-Dans cet épisode, pour eux, le monde représente l’industrie dans laquelle on se retrouve. L’idée de cette émission vient de Seth Godin, qui parle du concept de « world view », soit le concept du monde, dans ses livres et sur son site. 

-Comme entrepreneur, on a une grande panoplie de choix dans toutes les sphères de notre vie. Quand on a une vision, bien pensée, elle devient un filtre pour s’orienter.  « Est-ce en lien avec la vision de mon monde, de ce que je veux construire ? ». 

-On veut construire quelque chose de bien, d’unique. On est dans la bonne direction pour être différents dans le marché et ainsi se démarquer. Pour Guillaume, notre vision doit être un idéal. 

L’importance de l’expérience

-La vision est un outil de positionnement dans le marché, et ce, peu importe le domaine d’expertise. Également, avant d’avoir une vision d’un monde, il faut avoir du vécu et de l’expérience dans ce monde-là.

-Il est difficile d’avoir une vision d’un monde si on n’a peu ou pas de vécu. C’est pourquoi il faut essayer différentes choses avant de se comprendre et ainsi embarquer dans un monde qu’on souhaite faire évoluer. 

-Quelle est ta vision du futur? C’est ce qui va conduire tes actions et te permettre d’évoluer ainsi que les gens autour de toi. Si le courant est massif et que les gens embarquent dans la vision, c’est là où la vision devient magnétique. 

-Pour Guillaume, il faut faire attention de ne pas juste valoriser les grandes visions, car c’est là où les gens se sentent mal à l’aise de ne pas avoir une grande mission de vie comme ça. Ce n’est pas une question de changer le monde, mais de changer un monde.

-Comment savoir si on a une bonne ou une mauvaise vision? La première chose à faire est de se regarder et se demander « est-ce que cette vision me donne envie de me lever chaque matin ? ». Par la suite, quand tu partages cette vision, est-ce que d’autres personnes ont ce feu sacré là? 

-Actuellement, pour Robin, son monde est le marketing vidéo. Il aimerait qu’il devienne un outil qui inspire, pas une publicité qui interrompt. En résumé, il faut garder à l’esprit que nous sommes le premier client de notre vision. 

Liens mentionnés dans cet épisode:

This is Marketing de Seth Godin

Le site officiel de Seth Godin

Pour communiquer avec nous:

marketinghautefrequence.com

Merci de nous écouter. Au plaisir de vous retrouver la semaine prochaine pour un autre épisode de Marketing Haute Fréquence!


ÉTIQUETTES


Développer sa vision d’un monde, Marketing Haute-Fréquence, podcast


Podcasts connexes

Comment faire passer mon entreprise au prochain niveau ? | E074
{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}