fbpx

juin 7

La puissance de la vidéo identitaire | E054

0  comments

Dans ce 54e épisode de Marketing Haute Fréquence, il a été question de la puissance de la vidéo identitaire pour raconter son histoire.

L’impact d’une vidéo pensée à long terme

-Aujourd’hui, les vidéos sont de plus en plus éphémères sur les réseaux sociaux (Reels, Tik Tok, LIVE et stories). C’est pourquoi les gars voulaient plutôt discuter des vidéos qui perdurent dans le temps, qui ont une vision à long terme.

-Ainsi, la vidéo a un retour sur investissement au point de vue monétaire, mais aussi du point de vue émotionnel. Guillaume explique d’ailleurs que son premier investissement avait été une vidéo ayant pour titre « Prison dorée », où il expliquait son parcours d’entrepreneur. Il avait fait cette vidéo pour se faire connaître.

-Est-ce que ça fait du sens de mettre une vidéo sur sa page de vente? Selon Robin, si oui, c’est une des premières vidéos à créer. Les gens qui vont t’écouter vont plus rapidement embarquer dans ton univers et connecter avec toi. 

-Pour Guillaume, oui c’est bien, mais il faut surtout parler de l’offre en général et ne pas aller trop dans les détails pour ne pas avoir à la refaire à plusieurs reprises (vidéo evergreen). Également, il croit que la vidéo doit être présente dès ton premier contact avec un client potentiel. 

Une vidéo identitaire

-La marque identitaire te permet d’incarner une nouvelle identité, par exemple, ce que Guillaume fait avec Méta. Le premier point de contact avec la publicité serait donc de présenter ce qu’est être Méta et par la suite, expliquer c’est quoi de vivre cette marque dans la Coalition. 

-Dans ta vidéo, il faut raconter ton histoire, aligner les croyances et finalement, faire en sorte qu’il y a une conversion, car en théorie, si une personne achète ton histoire et tes croyances, elle va aussi acheter de toi. Selon Guillaume, il devrait y avoir ces trois éléments dans une même vidéo. 

-Pour Robin, l’idée est bonne, mais c’est un coup de circuit. La vidéo et le lead magnet doivent être bons dès le départ.

-Cependant, comme Guillaume l’a expliqué, il est possible de créer une vidéo de base et par la suite, ajouter des appels à l’action et autres détails autour. Ainsi, la vidéo peut être utilisée dans différents contextes au fil des années, car ton histoire ne changera pas. 

-Guillaume s’aperçoit que les gens collent plus à son histoire qu’à ses offres avec Méta. Cette vidéo répond au « pourquoi » il est présent dans le marché. Par la suite, il répond au « comment » et au « quoi ». 

-Pour faire une vidéo, il ne faut pas la penser dans un seul contexte, mais dans plusieurs, d’où l’importance de parler de l’essence de l’entreprise. Ainsi, peu importe ce que tu fais, tu vas être en mesure d’utiliser cette vidéo, cet « asset ». Tu vas non seulement partager ton message, mais aussi le faire vivre. 

-La vidéo doit expliquer pourquoi tu existes (histoire d’origine). Par la suite, le contexte importe peu. 

-En résumé, la vidéo la plus payante et qui perdure dans le temps en est une qui raconte pourquoi on existe. Les gars ont décidé de l’appeler la vidéo de la marque identitaire. 

Liens mentionnés dans cet épisode:

Chaîne YouTube Guillaume Bareil

Chaîne YouTube Robin Vézina

Vidéo de Guillaume « Comment j’ai échappé à ma prison dorée pour devenir un entrepreneur moderne »

Pour communiquer avec nous:

marketinghautefrequence.com

Merci de nous écouter. Au plaisir de vous retrouver la semaine prochaine pour un autre épisode de Marketing Haute Fréquence!


ÉTIQUETTES


La puissance de la vidéo identitaire, Marketing Haute-Fréquence, podcast


Podcasts connexes

4 livres qui ont changé nos paradigmes sur : notre fréquence | E061
La structure derrière le prochain lancement de la Coalition Méta  | E060
{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}