fbpx

octobre 4

La puissance du « qui » dans le processus créatif | E071

0  comments

Dans ce 71e épisode de Marketing Haute Fréquence, il a été question de la puissance du « qui », du persona, dans un processus créatif. 

L’impact du persona

-Depuis les dernières semaines, les gars sont dans un processus créatif. Pour cet épisode, ils ont voulu définir les personnes qu’ils souhaitent rejoindre avec leur futur contenu. 

-Du côté de Guillaume, il travaille actuellement sur la rédaction de son livre alors que du côté de Robin, il s’occupe du montage des épisodes de Méli Rénove. 

-Leur défi actuellement n’est pas tant au niveau du contenu, mais surtout de trouver le bon angle selon à qui ils s’adressent, car cela va changer complètement l’angle du livre et de la série. 

-En effet, clarifier le « qui » est l’une des premières étapes pour faciliter le processus de création parce que le contenu va s’adapter au « qui ». 

-Quelles sont les intentions de Guillaume derrière la rédaction de son livre? Pourquoi veut-il l’écrire? Sa première intention est d’aider les entrepreneurs à grande échelle à élever leur fréquence. Il veut aussi bien sûr remplir sa mission tout en ayant du plaisir.

-Pour Robin, il veut toucher des personnes qui sont à l’extérieur de l’audience de Mélissa pour que les gens la découvrent et souhaitent en connaître davantage sur elle. La série serait donc un outil pour amener une nouvelle audience. 

-Guillaume veut travailler avec des créateurs entrepreneurs. Ce sont des leaders du web et ce sont des experts dans ce qu’ils font. 

-Du côté de Robin, avec la série, il souhaite toucher des personnes qui ont envie de changement et qui ne sont pas nécessairement des entrepreneurs. Ils ont besoin d’espoir et de modèle. À l’heure actuelle, ces personnes ont peur de passer à l’action, car il s’agit probablement d’une de leurs plus grosses décisions à vie. Ce n’est pas juste une série pour divertir.

Psychographique > Démographique

-Quand on décrit le persona, oui, il y a toujours l’aspect démographique, mais il y a surtout l’aspect psychologique. 

-C’est là où Guillaume a de la difficulté parce qu’il veut écrire un livre sur l’entrepreneuriat, mais pas uniquement sur cela. Il veut aussi parler de spiritualité bien que le livre n’aura pas cet élément comme sujet central. 

-En cours d’épisode, Guillaume réalise qu’il veut s’adresser aux leaders-entrepreneurs-créateurs qui se couchent et se lèvent en passant à leur vision ainsi qu’à leur entreprise. 

-Comme leur entreprise est mélangée avec leur vie, ils perdent un peu leurs repères et sont débordés. La philosophie Méta va leur apporter de la hauteur pour remanier leurs stratégies et bien les positionner dans leur marché.

-Pour Guillaume, il aime mieux vendre moins de livres, mais qu’il y ait un lien direct avec ses offres et que les gens y adhèrent plutôt que de vendre plus de livres, mais qu’il y ait peu de conversion par la suite. 

-Le plus important lorsqu’on veut définir son persona, son audience cible, est vraiment le côté psychologique et non juste la démographie. Quel est ses intérêts, ses passions, ses opinions? Cela vous permettra de connaître davantage votre audience cible et ainsi, savoir comment vous adresser à elle.

Liens mentionnés dans cet épisode:

Le site de Mélissa Normandin-Roberge 

Paillettes Inc. 

Livre ABT Framework

Pour communiquer avec nous:

marketinghautefrequence.com

Merci de nous écouter. Au plaisir de vous retrouver la semaine prochaine pour un autre épisode de Marketing Haute Fréquence!


ÉTIQUETTES


La puissance du « qui » dans le processus créatif, Marketing Haute-Fréquence, podcast


Podcasts connexes

Comment faire passer mon entreprise au prochain niveau ? | E074
{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}