fbpx

décembre 6

Le côté humain du web 3.0 | E080

0  comments

Lors de ce 80e épisode du podcast Marketing Haute Fréquence, il a été question du côté humain dans le web 3.0. 

Retour sur la dernière semaine

-L’un des défis de Guillaume sur le moyen terme sera d’adapter son modèle d’affaires au web 3.0. Actuellement, il est en lancement avec la Coalition Méta 2.0 et par la suite, le tout sera mis en evergreen.

-Du côté de Robin, il a beaucoup travaillé sur la série Méli-Rénove. Il a aimé voir toute l’équipe travailler ensemble sur un projet commun. 

-Il a également travaillé depuis les dernières semaines sur le talk-show de Mélissa Normandin-Roberge, qui en est déjà à trois épisodes. Il s’agit d’un LIVE sur Facebook qui est aussi diffusé sur YouTube. 

-Contrairement à Méli-Rénove, Robin n’est pas seul au niveau de la caméra sur le talk-show et il croit qu’il s’agit d’un plus gros pari. Il aurait aimé voir plus de gens en direct, mais il avait sous-estimé l’impact non quantifiable. 

-Robin a hâte de voir les résultats après tout ce temps consacré. Il s’agit d’une première aussi pour l’équipe avec ce type de projet. Il y aura un total de sept épisodes. 

-Ce que les gars trouvent fascinant est de voir que le contenu s’est démocratisé. Tout le monde peut maintenant faire son talk-show alors qu’avant, c’était juste les grosses boîtes de production. 

Le côté humain avec le web 3.0 

-Pour cet épisode, les gras voulaient vraiment parler du côté humain du web 3.0. À un certain moment, ils se sentaient presque mal de parler de cet univers depuis les dernières semaines sur ce podcast.

-Cependant, les retours ont été positifs et les gens sont heureux d’en entendre parler. 

-Rapidement, Robin a réalisé que si on fait des « trades » avec des NFT et qu’on veut devenir riche rapidement, assurément, il y a des gagnants et des perdants. 

-Ceci est bien sûr aucunement haute fréquence. C’est selon les gars le plus gros point négatif du web 3.0 et c’est pourquoi ils veulent en parler pour ne pas que cela arrive. 

-Pour Guillaume, le symbole du 3.0 n’est pas le Bitcoin, mais bien le métaverse. C’est un monde virtuel que nous allons construire. 

-Selon Robin, de ce qu’il a vu depuis les trois dernières semaines, les intérêts personnels vont tellement être grandissants, que ça peut être dangereux. 

-Si c’est le cas, l’authenticité va se perdre, car les influenceurs voudront manipuler le marché pour se faire de l’argent. On dit que nous sommes tannés de la publicité, mais dans ce cas-là, chaque humain deviendrait un panneau publicitaire. 

-Du côté de Guillaume, il pense que le marché va maturer et qu’en travaillant sur le haute fréquence, il y aura plus de bons que de mauvais côtés. 

-Robin fait la distinction de son côté entre les bâtisseurs, les créateurs et les consommateurs, qui eux, n’ont jamais créé. Ce sont eux qui l’inquiètent, car ils seront attirés par l’appât du gain. 

-C’est pourquoi pour Guillaume, le marché va dépendre de la puissance de la marque et de la communauté (comportements, croyances, valeurs, mission…). 

-Il faut garder à l’esprit qu’avec de grands pouvoirs viennent de grandes responsabilités. Le « comment » est important. 

Liens mentionnés dans cet épisode: 

Le web 3.0 et ses impacts sur le monde | E077

Le web 3.0 et ses impacts sur les créateurs | E078

Pour communiquer avec nous:

marketinghautefrequence.com

Merci de nous écouter. Au plaisir de vous retrouver la semaine prochaine pour un autre épisode de Marketing Haute Fréquence!


ÉTIQUETTES


Le côté humain du web 3.0, Marketing Haute-Fréquence, podcast


Podcasts connexes

La fin du podcast ? | E088
La philosophie stoïque en ces temps d’incertitude | E087
{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}