fbpx

novembre 2

L’importance d’avoir du plaisir en affaires | E023

0  comments

Dans cet épisode de Marketing Haute Fréquence, les gars reviennent sur leur semaine de Mastermind avec le cercle d’excellence. Il a particulièrement été question de l’importance d’avoir du plaisir en affaires.

Retour sur la dernière semaine

-Guillaume et Robin ont vécu une semaine d’immersion lors du cercle d’excellence avec Martin Latulippe. Ce fut une semaine de connexion plus que de contenu.

-Ils ont réalisé plusieurs choses en lien avec l’énergie du moment et lors de discussions avec les autres participants, dont Pierre Lavoie, Karine Champagne et Samuel Desgroseilliers, qui leur a redonné beaucoup de perspective sur la vie. Ce jeune homme est devenu tétraplégique lors d’un accident de motocross.

Polarité entre le plaisir et la performance

-Pour Robin, occasion de discuter avec de nouvelles personnes. Il a partagé ce à quoi il pensait sans filtre, alors que d’habitude, il conseille plutôt que de se livrer. Cela a été un déclic.

-Sa thématique personnelle de la semaine a été la polarité entre le plaisir et la performance. Ce fut au coeur de ses discussions personnelles, soit la dualité qu’il vit. La connotation négative à la performance vient du secondaire, lorsqu’il faisait du sport. Pour lui, les sports d’équipe n’étaient pas sa grande force contrairement à ses amis. C’est pourquoi il aimait mieux les sports individuels comme le skate ou le snowboard.

-Au niveau entrepreneurial, ce n’est cependant pas pareil. Il est très performant et demandant envers lui-même. Ça lui a fait réaliser que son modèle de performance en entreprise doit être changé. Il y a des options possibles qui peuvent amener le plaisir dans tout ça. C’est particulièrement Karine Champagne qui l’inspire à réussir en affaires dans le plaisir.

Se faire confiance

-Guillaume aussi aimerait avoir plus de plaisir avec son entreprise. Après une semaine de Mastermind comme cela, il est épuisé, fatigué, car il vit un trop-plein d’émotions. Pour mieux repartir, il pourrait se laisser porter un peu plus par le «flow», soit écouter son coeur plus que sa tête.

-Guillaume sait qu’il doit se faire plus confiance, foncer quand il peut et ne pas juste rester dans sa tête, dans l’intellectuel. Il ne prend pas suffisamment sa place et priorise les autres avant lui. Guillaume aussi se demande « qu’est-ce que MOI j’ai envie de faire? », qui a été motivé par ses discussions avec Karine.

Qu’est-ce qui t’amène le plus de plaisir et de sens?

-Pour Robin, le plaisir était associé à l’abus, faire le party.  Ça peut être malsain. Martin lui a apporté une nuance importante. Pour utiliser le mot plaisir, il ne faut pas que ce soit lié à des mots comme alcool ou drogue, mais plutôt se dire « qu’est-ce qui m’amène le plus de plaisir et de sens? ». Pour Robin, ça l’a allumé.

-Le plaisir ce n’est pas quelque chose de dangereux. Est-ce que cela apporte du sens à ma vie? Si c’est oui, c’est un plaisir sain. Comme dit Karine, l’argent suit la joie!

-En lien avec le haute fréquence, les gars sont actuellement dans le bas de l’échelle, dans la peur et ses dérivés. Ça va demander du courage pour passer en haute fréquence pour ainsi être dans la joie et le plaisir. Ils doivent avoir la foi que l’argent, les relations et les opportunités vont suivre ensuite lorsque les changements seront opérés.

Pour communiquer avec nous:

marketinghautefrequence.com

Merci de nous écouter. Au plaisir de vous retrouver la semaine prochaine pour un autre épisode de Marketing Haute Fréquence!


ÉTIQUETTES


L’importance d’avoir du plaisir en affaires, Marketing Haute-Fréquence, podcast


Podcasts connexes

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}