fbpx

janvier 25

Phase 2 d’un lancement à 7 chiffres (Paillettes Inc.) | E035

0  comments

Dans cet épisode de Marketing Haute Fréquence, il a été question de la deuxième phase du lancement à sept chiffres de Paillettes Inc, soit la génération de leads. 

Retour sur la phase 1

-Les gars sont actuellement en mode génération de leads pour le lancement de Paillettes Inc. Robin a un gros rôle actuellement puisqu’il est le responsable de la publicité. 

-Lors de l’épisode 29, soit lors de la phase 1 du lancement, ils étaient à l’étape de la stratégie alors que maintenant, ils sont plus dans l’exécution. 

-Depuis le dernier mois, ils font des campagnes publicitaires. Ils ont investi jusqu’à présent 35 000$ pour deux millions d’interactions (visionnement d’une vidéo pendant plus de trois secondes) et près de cinq millions d’impressions. 

-Robin explique comment il a ciblé l’audience selon la liste de base de clients de Paillets Inc. Son objectif était de toucher des personnes semblables, des « look-alike». Ça fait donc un mois qu’il tente de connecter avec les bons clients pour ensuite les recibler dans la deuxième phase. On peut donc voir la phase 1  comme une campagne de pixelisation. 

-Robin veut particulièrement travailler avec les personnes du marché chaud (10 000 personnes), soit les gens qui ont démontré de l’engagement en commentant, partageant ou en cliquant sur l’une des publications. Pour son marché tiède, il s’agit des 266 000 personnes qui ont écouté les vidéos jusqu’à 25%. 

Phase 2 = générer des leads 

-Pour la deuxième phase, celle actuelle, il est question de générer des leads en ayant un appel à l’action, soit de participer à un événement le 26 janvier prochain en retour d’une adresse courriel. 

-Actuellement, il y a déjà 760 inscriptions du marché chaud, soit une moyenne de 1,28$/courriel. Pour le marché froid, on parle de 5,14$/courriel. 

-Quand on essaye de trop couper le coût par lead, on doit cibler plus large, donc viser une audience moins qualifiée bien souvent. Souvent, les marketeurs ont tendances à utiliser le marketing basse fréquence pour baisser son coût par clic avec des stratégies comme des promesses gonflées, du clickbaiting, des white lies, etc.  Ça risque de bien fonctionner pour baisser le coût par leads. Cependant, ça ne permettra pas d’attirer les bonnes personnes sur le long terme selon Robin.

La qualité plutôt que la quantité

-De leur expérience, ça vaut la peine de payer plus cher pour des leads de qualité, car c’est rare d’avoir d’excellents leads à petit prix. L’an dernier, à la fin de la campagne, ils payaient de 6$ à 7$ le lead, mais cela en a valu la peine.  

-Actuellement, le marché tiède a le même coût par lead que le marché froid. Ça peut être décourageant, mais ça ne veut pas tout dire. Parfois, certaines personnes prennent plus de temps avant de passer à l’action. Cela dépend aussi des intentions des gens. 

-Même si les gars sont d’accord pour payer les leads plus chers, Robin va essayer de minimiser les coûts sans en impacter la qualité. Il va peut-être faire des essais avec différents textes ainsi que varier le visuel en utilisant de nouvelles images. 

Liens mentionnés dans cet épisode:

Phase 1 d’un lancement à 7 chiffres (Paillettes Inc.) | E029

Pour communiquer avec nous:

marketinghautefrequence.com

Merci de nous écouter. Au plaisir de vous retrouver la semaine prochaine pour un autre épisode de Marketing Haute Fréquence!


ÉTIQUETTES


Marketing Haute-Fréquence, Phase 2 d’un lancement à 7 chiffres (Paillettes Inc.), podcast


Podcasts connexes

4 livres qui ont changé nos paradigmes sur : notre fréquence | E061
La structure derrière le prochain lancement de la Coalition Méta  | E060
{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}