fbpx

décembre 7

Se raconter en temps réel | E028

0  comments

Dans cet épisode de Marketing Haute Fréquence, il a été question de l’importance de se raconter en temps réel.

Nous vivons des histoires quotidiennement

-Les gars veulent documenter leurs histoires en temps réel avec leur audience, comme le mentionne régulièrement le célèbre entrepreneur Gary Vaynerchuk. 

-Nous vivons des histoires dès qu’on se lève le matin, et ce, chaque jour. Il y a toujours deux façons de présenter une histoire: utiliser la voix du coeur ou celle de la logique. 

-Beaucoup disent que c’est bien beau le storytelling, mais qu’il n’y a rien qui leur arrive. Si on identifie des éléments narratifs dans notre quotidien, on peut l’apporter dans tout ce qu’on fait. 

-De son côté, Robin a créé un narratif, une prémisse, pour englober tout le matériel qu’il va partager. En effet, il a commencé une série de vidéos sur sa chaîne YouTube sur « Comment passer de 0$ à 100 000$ avec les cours en ligne ». Il partagera son parcours, dont les difficultés qu’il va rencontrer. 

La puissance du contexte

-Selon Guillaume, quand on partage une histoire, il y a l’environnement externe et l’environnement interne, qui représente 90% d’une histoire. Pour le démontrer, il donne des exemples avec l’histoire de son café matinal. 

-Méta Copywriting est la cinquième marque que Guillaume lance. Il partage depuis les dernières semaines avec ses clients et le club élite ses résultats. Il le fait pour lui, mais aussi pour les gens en démontrant comment un gars qui lance une cinquième marque réfléchit, comment il monte ses stratégies et ainsi de suite. 

-Faire cet exercice amène beaucoup de contexte. Pourquoi? Parce que chacun est unique, car personne ne vit la même chose que vous au même moment. C’est ça la puissance du contexte. 

Quels sont les éléments importants d’une histoire?

-Selon Robin, son accroche intéressante est arrivée quand il a décidé de sa destination finale, qui est de générer 100 000$ avec sa formation en ligne. En partageant sa destination finale dès le départ, les auditeurs rentrent dans une histoire et veulent la poursuivre.

-Du côté de Guillaume, il partage sa vision. Il n’a pas proposé de destination finale dans ses pièces de contenu. Il s’agit plutôt d’une direction, car il veut que les marketeurs travaillent en haute fréquence.

-Dans une histoire, il y a toujours des défis, des perturbations. Ce n’est pas une ligne droite. Cependant, ces éléments ne sont pas toujours externes, mais vraiment plus internes. 

-Pour Guillaume, il est important d’observer les micromoments de la vie comme source inépuisable de storytelling. Il ne faut pas regarder à l’extérieur de soi, mais à l’intérieur. Il faut se développer en tant qu’être humain et non pas dans un objectif marketing.

L’importance des histoires

-Les histoires nous aident à nous rappeler des leçons. Du côté de Guillaume, c’est ce qui fait en sorte qu’il y ait des chanteurs qu’ils apprécient davantage, de par leur histoire et leurs valeurs. 

-Guillaume revient sur son année avec Mélissa et « l’Armée des Paillettes ». La façon dont il a présenté l’offre de renouvellement leur a permis d’avoir d’excellents résultats.

Liens mentionnés dans cet épisode:

La chaîne YouTube de Robin

Pour communiquer avec nous:

marketinghautefrequence.com

Merci de nous écouter. Au plaisir de vous retrouver la semaine prochaine pour un autre épisode de Marketing Haute Fréquence!


ÉTIQUETTES


Marketing Haute-Fréquence, podcast, Se raconter en temps réel


Podcasts connexes

Comment faire passer mon entreprise au prochain niveau ? | E074
{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}